MY BLUEBERRY PIE

« At the end of every night, the cheesecake and the apple pie are always completely gone. The peach cobbler and the chocolate mousse cake are nearly finished but there’s always a whole blueberry pie left untouched.

– So what’s wrong with the blueberry pie?

– There’s nothing wrong with the blueberry pie, just people make up their choices. You can’t blame the blueberry pie. It’s just… no one wants it.

– Wait! I want a piece. »

Quel meilleur film que My Blueberry Nights de Wong Kar-Wai pour parler de cette connexion entre ce que nous mangeons et ce que nous sommes. L’histoire entre un serveur qui se souvient de ses clients par ce qu’ils ont mangé sans se souvenir de leurs noms, et Elizabeth, qui s’endort dans son café après avoir englouti une Blueberry Pie.

My Blueberry Pie, c’est une tarte aux myrtilles qui déborde, avec une touche de liqueur, qu’Arnie boit toutes les nuits pour fêter sa dernière nuit d’alcool. C’est le sirop des myrtilles, qui s’échappe de la pâte, et dont la saveur douce et enivrante rappelle « Yumeji’s theme », déjà entendu dans In the Mood for Love, ou encore la voix de Cat Power avec son titre « The Greatest ». C’est aussi et enfin la voix de Norah Jones, héroine du film, avec « The Story » qui ouvre et clôture le film.

Voici notre version hommage de la Blueberry Pie accompagnée de l’excellente BO du film.

INGRÉDIENTS (pour 6/8 personnes)

  • 360g de farine
  • 40g de Maïzena
  • 200g de beurre
  • 100g de sucre glace
  • 100g de sucre en poudre
  • le zeste d’un petit citron
  • 2 oeufs
  • 900g de myrtilles (fraiches ou congelées)
  • 2 cuillères à soupe de rhum
  • 2 cuillères à soupe de sucre
  • 1 cuillère à soupe de Maïzena

1 – Mélanger le sucre glace, le sucre, la maïzena, la farine, et le zeste de citron dans une grande jatte.

2 – Ajouter le beurre ramolli à température ambiante et découpé en petits morceaux. Le mélanger à la main avec la farine, jusqu’à ce qu’il ne soit plus visible (on appelle ça le sablage).

3 – Faire un petit puit et ajouter l’oeuf. Il faut incorporer (toujours à la main) l’oeuf au reste de la pâte jusqu’à former une pâte suffisamment homogène. Il faut éviter de trop malaxer la pâte, ou de la pétrir, elle deviendrait élastique, donc dure à la cuisson, et perdrait tout son aspect sablé.

4 – Filmer la pâte et la mettre au frais au moins 30mn (elle peut être préparée la veille, congelée…)

5 – Sortir la pâte du frigo, préchauffer le four à 180°C. Séparer la pâte en deux morceaux égaux. Fariner son plan de travail, et abaisser séparément les deux morceaux de pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie pour obtenir deux disques de 3/4mm d’épaisseur. Ne pas hésiter à bien fariner le plan de travail et la pâte pour éviter qu’elle ne colle. La retourner après 2 ou 3 tours de rouleau, ça permet de vérifier justement qu’elle n’ait pas collé au plan.. Filmer les deux disques et les remettre au frais

6 – Dans un saladier, mélanger les myrtilles, le rhum, le sucre et la Maïzena.

7 – Placer l’un des deux disques de pâte dans un moule à tarte beurré. Verser le mélange de myrtilles au centre. Couvrir du second disque de pâte et pincer les bords pour refermer la tarte. Faire quelques entailles dans la pâte pour que la vapeur puisse s’échapper.

8 – Enfourner 50mn. À la sortie du four, laisser refroidir sur une grille

Servir tiède, accompagné d’une boule de glace à la vanille